image

Catégories

Archives

Événements francophones à Vancouver

Jun
25
2014
Carte
assistez à cet événement

Programme Jazz et musique du monde à Boulevard du Pacifique

Endroit: Scène extérieure de Radio-Canada
700 rue Hamilton
Vancouver

Une résidence artistique mêlant le jazz et la musique africaine au programme du 25ième Festival d’été francophone de Vancouver 2014.

Dans le cadre de la 25ième édition du Festival d’Été francophone de Vancouver 2014, le Centre accueillera deux formations musicales, l’une du Québec, l’autre de la Colombie-Britannique, pour une résidence artistique qui débouchera sur deux concerts gratuits présentés dans le cadre du Festival.

C’est sur le thème de l’union de la musique jazz et africaine que la formation de jazz vancouvéroise de François Houle, et l’ensemble de musique montréalais d’origine Ivoirienne Aboulaye Koné et Bolo Kan, passeront deux jours à mêler leurs répertoires et créer de nouvelles sonorités, dans un studio situé à Vancouver. L’aboutissement de ce processus créatif mènera à deux prestations musicales. Tout d’abord, ils se produiront sur la scène extérieure de Radio-Canada, sur la rue Hamilton, dans le cadre de l’émission « Boulevard du Pacifique », mercredi 25 juin 2014, entre 16h00 et 18h00. En cas de pluie, veuillez noter que le spectacle aura lieu au Studio 1, dans les locaux de Radio-Canada. Le lendemain, soit jeudi 26 juin 2014, les deux formations réunies offriront un concert intégral et inédit, au Roundhouse.

Né en Côte d’Ivoire, Aboulaye Koné, fils de griot, découvre la musique au sein de sa famille grâce à  son oncle Djeli Baba Kienou. C’est à ses côtés qu’il sillonne le Burkina Faso et se produit à travers le pays accompagnant également de nombreux artistes au Mali ou en Côte d’Ivoire. Dans la culture africaine, la formation artistique du musicien commence dès l’enfance. La tradition tient à se perpétuer solidement en transmettant le savoir de génération en génération. C’est donc dans ce contexte qu’il devient un percussionniste ainsi qu’un guitariste mandingue émérite. Il accompagne plusieurs vedettes africaines tels Les Go de Koteba, Adama Dramé, Kandia Kouyaté.

Son arrivée à Montréal dans les années 2000 n’éteint en rien son activité. Ses différentes implications et collaborations artistiques sont nombreuses. Il accompagne plusieurs vedettes africaines de passage à Montréal. Il joue auprès de Sonatata Kondé, Fodé Kouyaté, Tiranké Sidibé, Bambino et Prince Djabaté. Aboulaye Koné a aussi fait partie de la formation de jazz « François Bourassa Ensemble », ce qui lui a permis d’explorer plusieurs styles musicaux et d’apprivoiser la scène musicale québécoise.

C’est en 2004 qu’il lance son propre groupe, Bolo Kan, au sein duquel il souhaite donner une plateforme inédite à la musique mandingue, la présentant sous sa forme traditionnelle et offrant des arrangements modernes inédits en utilisant des instruments électriques. Cette formation réunit plusieurs couleurs de la musique africaine mandingue et va de l’acoustique à l’électrique, de la tradition à la modernité.

Bolo Kan Électrique remporte le Syli d’argent 2008 et Bolo Kan Percussion le Syli d’or 2009 au concours de la musique du monde organisé par le prestigieux festival Nuits d’Afrique de Montréal. En 2011, son premier Album, intitulé Afo Gné (dis-moi),  doux mélange aux trois couleurs du mandingue, est nominé aux JUNO Awards dans la catégorie Meilleur Album Musique du Monde.

Simplicité, vigueur, générosité : Aboulaye propage sa musique et se fraye de nouvelles avenues, mais il n’a rien perdu de son authenticité ni de sa culture ancestrale burkinabée. Ce talentueux musicien d’Afrique de l’Ouest sillonne aujourd’hui tout le Canada avec plusieurs projets simultanés : cours de djembé, spectacles de marionnettes, son super-groupe africain métissé Bolo Kan, et son travail avec le pianiste jazz François Bourassa.

La réputation du clarinettiste François Houle n’est plus à faire. Il s’agit d’un des musiciens les plus inventifs qui soit sur la scène musicale contemporaine, quel que soit le genre musical : jazz, musique actuelle, improvisation et musique du monde. Il a lancé plus d’une vingtaine d’albums qui lui ont valu plusieurs mises en nomination aux Prix Juno et aux West Coast Music Awards. En 2006, François a interprété les Préludes de danses de Lutos?awski’s avec l’Orchestre de la CBC Radio, prestation acclamée par le Los Angeles Times. En 2007, il a composé et présenté en première un concerto pour clarinette qu’il a ultérieurement enregistré sur étiquette ATMA Classique avec l’ensemble Turning Point. Le magazine DownBeat l’a nommé à deux reprises “talent méritant une plus grande reconnaissance”. De plus, le Cercle des critiques 2008 de cette même publication l’a nommé “étoile émergente”. Il est aussi le Lauréat du National Debut Competition.

En décembre 2011, il participe au projet Vancouver Symphonique, produit par le Centre culturel francophone de Vancouver, qui réunit une douzaine d’artistes francophones, accompagnés par l’Orchestre de l’Université de la Colombie Britannique, sur la scène du Chan Center. Ce spectacle unique a été enregistré en direct, et l’album a été lancé en mars 2012. Toujours en 2012, François Houle lance également l’album « AVES », soit un enregistrement de sa performance au Vancouver TD Jazz Festival en juin 2011, en compagnie de la pianiste Norvégienne Håvard Wiik. En 2013, François reçoit le prix de meilleur clarinettiste au 78ème “Downbeat Readers Poll”.  Il participe présentement aux répétitions de la dernière création originale « Pauline » de l’Opéra de Vancouver, qui devrait être présentée bientôt en première mondiale en mai 2014.

Catégories: Centre Culturel Francophone de Vancouver, Festival d'été de Vancouver Publié par Mario Beaudoin
Quand: 2014-Jun-25

Participants

Pas de participants pour le moment.
 

Laissez un Commentaire