image

Catégories

Archives

Nouvelles francophones

Fermeture de 5 centres d’emploi francophones en Colombie Britannique

Fermeture de 5 centres d’emploi francophones

Vancouver, le 5 octobre 2010: Le gouvernement de la Colombie-Britannique vient d’informer 5 centres d’emploi francophones situés à Prince George (le Collège Éducacentre), à Vancouver (la Boussole), à Kelowna et Penticton (centres d’emploi du Centre culturel francophone de l’Okanagan) et à New Westminster (le Centre d’intégration des immigrants africains) qu’ils devront fermer leur porte en 2011.  Ces centres ont été créés, au fur et à mesure des années, grâce à l’appui de Service Canada.
 
Ces fermetures échelonnées s’expliquent, selon les représentants du ministère maintenant responsable du dossier, Ministry of Housing and Social Development, par la nécessité de réduire les dépenses reliées au maintien d’un trop grand nombre de centres d’emploi à travers la province. Rappelons que le gouvernement provincial est maintenant responsable de la gestion du dossier de l’emploi, suite à la signature d’une entente de dévolution de pouvoirs avec le gouvernement fédéral.
 
« Ces coupures vont avoir des conséquences dévastatrices sur la clientèle francophone, prévoit le président de la FFCB, le Dr. Réal Roy. À Prince George, il n’existera plus qu’un seul point d’accès à un encadrement en français et cet accès, offert par une seule personne, est situé à l’intérieur d’un centre anglophone spécialisé en services à la clientèle immigrante. » 

Ces fermetures ne sont qu’une des premières étapes de la mise en place d’un processus qui va mener à l’attribution, en 2012, suite à un appel d’offres initié par le gouvernement provincial, de contrats de prestation de services en emploi.

La communauté francophone négocie depuis presque 4 ans avec la province afin de garantir la qualité des services qu’elle offre actuellement et le maintien de ses structures ; des structures qui ont acquis l’expertise requise pour accélérer l’insertion économique, sociale et communautaire des francophones. La province refuse le modèle développé par la communauté francophone, même si le ministère connaît très bien les agences francophones. Il apparaît que le modèle de prestation de services développé par le gouvernement provincial ne tienne pas compte de l’expérience acquise par les francophones dans le domaine de la prestation de services offerts en français aux francophones.

La Fédération des francophones de la Colombie-Britannique est vouée à l’avancement d’une francophonie accueillante. Ses principales actions visent l’agrandissement de l’espace francophone et le renforcement des capacités de la société civile francophone et francophile de la Colombie-Britannique.



Source : Mylène Letellier, coordonnatrice des communications
Tél. : 604-732-142, Cell.604-313-8111

Catégories: Fédération des francophones de Colombie Britannique Publié par Mario Beaudoin

Commentaires

Mario Beaudoin's avatar

Je recommande toujours très fortement la lecture de “Réflexions d’un frère Siamois” de John Ralston Saul.  Saul est, évidemment, très fédéralisse mais il touche une vérité que les anglophones refusent toujours de reconnaître. le Canada s’est formé de ses 3 peuples fondateurs: autochtones, français et anglais.  C’est à partir de ces cultures que s’est créé la culture canadienne d’aujourd’hui.  En tant que franco-Colombiens, nous devons défendre cette culture malgré la mauvaise foi et l’ignorance frôlant le racisme des anglophones.

Nous pouvons nous faire entendre en écrivant au ministre responsable à l’adresse ci-dessous:
Honorable Rich Coleman
Minister of Housing and Social Development
PO Box 9058, STN PROV GOVT
Victoria BC,  V8W 9E1
Email: .

Publié par Mario Beaudoin. Octobre 6, 2010 at 04:02 pm.

 

Avec tout le respect, monsieur, la raison de ces fermetures n’est pas la discrimination contre les francophones par les anglophones. Le fait est que toutes les ressources de l’emploi sont réduits. Si vous parlez avec n’importe qui dans la profession, vous apprendrez que cela été une évolution dramatique depuis de nombreuses années. Il n’ya rien de personnel. S’il vous plaît savons aussi que ces réduits n’ont pas exclusivement dirigé vers les francophones. En tant que multilingue, pro-bilinguisme anglo, je suis désolé d’entendre parler de ces fermetures. C’est une période difficile économiquement pour de nombreux Canadiens, y compris moi. Je vous appuie dans votre volonté de rétablir ces services.

Publié par melissa. Octobre 20, 2010 at 02:22 pm.

 

Vous avez tous deux un niveau de Français lamentable.  Quelle honte! Vous feriez aussi bien d’écrire en Anglais puisque vos textes sont remplis d’Anglicismes et de traductions directes de l’Anglais vers le Français. Je devrais peut-être accompagner mon courriel à M. Coleman de vos textes, il aura peut-être pitié...

Publié par Laure. Novembre 12, 2010 at 10:46 pm.

 

Je suis réconforté par les connaissances que je peux améliorer mon français, mais vous resterez une secousse.

Publié par melissa. Novembre 16, 2010 at 12:36 pm.

 

Laissez un Commentaire